• Arigato Papa, Sayonara

    Quand j’ai commencé ce drama j’étais déjà certaine de la fin, ayant vu le synopsis ce n’est pas très difficile de deviner ce qu’il va se passer par la suite, ce que j’ai surtout aimé c’est le déroulement de l’histoire.

    Arigato Papa, Sayonara

    On commence avec Sawamoto Daichi qui est un homme très froid qui a l’air d’en avoir rien à faire de sa famille, tout ce qui compte pour lui c’est son travail, il n’aime que ça et en délaisse sa femme et son fils de 6 ans. Certes au fur et à mesure du drama on voit bien qu’il a eu une vie très torturé de par la mort de sa mère et le suicide de son père, mais je ne trouve pas que tout n’explique pas le fait qu’il laisse carrément de côté sa famille. Il est même étonné de voir que sa femme veut divorcer. Moi je l’aurais quitté depuis longtemps. Il change après ce divorce et surtout quand il se rend compte que son enfant l’aime autant, ce petit garçon a qui on diagnostique une leucémie.

    Arigato Papa, Sayonara

     

    Waku, qui refuse de vivre avec sa mère car son père serait seul sinon. J’ai beaucoup aimé cet acteur, le petit joue très bien, encore plus dans les deux derniers épisodes. Cet enfant ne supporte pas que son père soit triste on le voit bien dans les voix off, et quand son père décide de rester près de lui le petit garçon se montre très heureux. Certes sa maladie est terrible et il en voit des vertes et des pas mures, la perte d’un ami, les rechutes, la pneumonie… Et la maladie de son père, purée ce gosse quand il pleure dans l’épisode final j’ai eu envie de le prendre dans mes bras, pauvre petit bonhomme. Cet enfant ce montre vraiment très fort malgré tout ce qu’il endure, et il refuse de vivre avec sa mère, même quand son père le rejette.

    Arigato Papa, Sayonara

     

    Sawamoto Kaori… Bah je n’ai pas grand-chose à dire sur elle, elle veut divorcer et laisse la garde à son mari car Waku ne veut pas quitter son père, c’est comme ça au Japon, un seul parent peut avoir la garde, la garde partagée existe pas, ce qui est bien dommage, on la revoit de temps en temps et elle semble très heureuse, je ne l’ai pas vraiment aimé, elle ne revient que quand Waku est malade elle essaye pas avant, j’appelle pas ça une mère moi. Il n’y a qu’à la fin où elle redevient mère et encore c’est juste parce que Daichi lui redonne la garde de Waku à cause de sa maladie. 

    Il y a ensuite Pei-Sen, qui ne sert pas trop à grand-chose, à part à rendre le sourire à Kaori et à donner des cours d’art à Waku, il a une histoire triste lui aussi mais à part ça je n’ai pas grand-chose à dire. 

    Arigato Papa, Sayonara

    Ensuite l’équipe de l’hôpital, je les ai trouvé attachant, et malgré le côté dramatique de la situation par moments ils m’ont même fait bien rire. Par contre je n’aime pas Nanami, je sais pas c’est physique sa tête me revient pas, ha j’ai rien contre son rôle, celui de soutenir les enfants et tout, mais je sais pas je bloque ^^

    Ce drama est dramatique, on peut pas dire le contraire, chaque petites histoires à sa part de tristesse, la fin est juste sublime grâce à ce que dit Waku, mais franchement j’ai bien pleuré en regardant ce drama la première fois et encore plus en le traduisant, c’est le premier drama sur lequel je me suis vraiment lâché, niveau édit, niveau karaoké et tout le reste. C'est une très belle histoire d'amour entre un père et son petit garçon, honnêtement il est très émouvant. J’espère que vous avez apprécié ce drama autant que moi, et que vous avez aussi apprécié mon travail dessus. 

    Arigato Papa, Sayonara

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :